Les tout petits métiers de Yann Pendariès

L’été dernier vous avez été nombreux à découvrir ses photos dans le vieux porche de Bellême, il revient avec son univers et un livre ! Qui ? Yann Pendariès et ses tout petits métiers.

 

Est-ce dû à ses origines de Bohème méridionale, héritées de sa mère, ou encore à la fantaisie insufflée par ses années de jeunesse à traquer, un vieux RevueFlex en main, les musiciens, danseurs ou autres artistes des rues parisiennes ? Toujours est-il qu’en marge de ses missions pour des agences de communication, Yann Pendariès, photographe de talent, diplômé avec les félicitations du jury de l’école Icart Paris, a su développer un sens artistique indéniable.

 

Après les séries « My tree, my roots », une ode à ses racines orléanaises, puis « Le tour d’Europe en montgolfière en 80 jours », qui vous fait survoler les villes avec la magie de son regard ou encore « Les fontaines Wallace à Paris », à l’atmosphère charmante et désuète qui rappelle l’œuvre de Doisneau, le photographe vous plonge maintenant dans l’univers imaginaire et insolite des « Tout Petits Métiers » : une mise en scène délicieusement poétique dont il est l’acteur principal, pour voir le monde sous l’angle du rêve. Laissez-vous transporter…

 

Yann Pendariès sera présent samedi 9 et dimanche 10 décembre, pour dédicacer son livre et présenter son univers à l'Espace photo du Perche à Bellême.

 

Les tout petits métiers

Photos de Yann Pendariès

Textes de Hélène de Vannoise

Les éditions de l’APPPF

23 x 23 cm, 96 pages, mars 2016

Prix : 29 euros

 

Les livres sont en vente sur notre site.

 

Exposition jusqu’au 4 février 2018

Espace Photo du Perche

9 rue Ville Close – 61130 Bellême

Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30

Le premier dimanche de chaque mois de 14h à 18h


Nouvelle exposition à l'Espace Photo du Perche !

Thibaut Derien est un photographe qui après une parenthèse de dix ans dans la chanson est revenu à sa première passion : la photographie. « J’ai toujours voulu être photographe et même lorsque je chantais, j’étais photographe ». C’est d’ailleurs en flânant dans les rues lors de ses tournées qu’il a commencé sa série J’habite une ville fantôme.

 

Si Thibaut Derien est né en Bretagne, c’est en Normandie qu’il a grandi, à L’Aigle dans l’Orne. « Lorsque j’étais lycéen, je travaillais le samedi après-midi dans la boutique du photographe local qui m’offert mon premier appareil photo, un Nikkormat armé d’un 50 mm qui ouvrait à 1.2. Objectif qu’aujourd’hui je regrette encore ».

 

Une exposition et un livre sur les derniers commerces de proximité désertés et abandonnés qui ont trouvé leur public, il travaille dès lors sur une autre série, Sur scène dans une minute, une situation que connaît bien Thibaut Derien.

 

Exposition jusqu’au 4 novembre 2017

Espace Photo du Perche

9 rue Ville Close – 61130 Bellême

Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30

Le premier dimanche de chaque mois de 11h à 15h

Entrée libre

J’habite une ville fantôme

Photos de Thibaut Derien

Préface de Jawaher Aka

Les éditions du petit oiseau

22 x 22,5 cm, 96 pages, mars 2016

Prix : 25 euros

 



Première édition du Festival Photo de Bellême !

La ville de Bellême dans le Perche accueille la première édition de son festival photo du 1er juillet au 20 août prochain qui met les Vosges à l’honneur. 

 

En tout ce sont dix photographes (Vincent Munier, Joël Couchouron, Michel Laurent, Julien Ermine, Didier Mayhew, Serge Simon, William Lambelet, Éric Forey, Stéphane Hette, Yann Pendariès) qui exposent dans les rues, les parcs, certains commerces et quelques lieux historiques de la ville, sur le thème "L'homme et son territoire".

 

À noter, le salon du livre photo indépendant organisé lors du week-end d'ouverture le samedi 1er et dimanche 2 juillet 2017. Seront notamment présents : Sabine Weiss, Charlie Abad, Guy Le Querrec, Uwe Ommer, Nicolas Orillard-Demaire, Vincent Munier, etc.

 

Pour plus d'informations :

www.festivaldebelleme.com 


11ème Biennale photographique de Bonifacio

Depuis 1990, le Centre Méditerranéen de la Photographie constitue une collection de plusieurs dizaines d’œuvres photographiques réalisées par des auteurs de styles et d’origines différents qui participent à l’enrichissement du patrimoine de la Corse par le biais de commandes, de dons et d’acquisitions. Aujourd'hui, cette collection réunit pas moins de 950 œuvres.

 

Du 4 au 27 juillet 2017, la XIème biennale photographique de Bonifacio en présente un des aspects à travers le regard de photographes passionnés et engagés dans le monde du reportage et du photojournalisme.

 

À l'affiche, les photographies de Roberto Battistini qui ont pour objet un travail de mémoire associant des paysages corses de la résistance aux acteurs de ces combats pendant la seconde guerre mondiale ; le soulèvement des rebelles de Benghazi en 2011 qui prirent les armes contre le régime de Kadhafi photographié par Olivier Laban-Mattei et la guerre d’Algérie vue par Arthur Smet soldat photographe.

 

Infos pratiques :

Exposition du 4 au 27 juillet 2017

Espace Saint-Jacques

Rampe Saint-Jacques - 20169 Bonifacio

Du mardi au samedi de 10h à 14h et de 15h30 à 18h30

Entrée libre.


Leica, partenaire privilégié du Festival Voies Off à Arles

Leica soutient pour la première fois le Festival Voies Off à Arles, ainsi que le prix Leica Oskar Barnack 2017.

 

Les 12 finalistes du prix Leica Oskar Barnack 2017 seront projetés à la Cour de l’Archevêché à Arles au Festival Voies Off le lundi 3, mardi 4, jeudi 6 et vendredi 7 juillet 2017.

 

Une exposition sera offerte dans une galerie Leica aux 2 lauréats des Leica Galleries international portfolio Awards dans le cadre des lectures de portfolios du Festival Voies Off. L’un des lauréats sera désigné par Leica Camera France et exposera à Paris et l’autre par Leica Camera Italie et exposera à Milan.