Contact

Pour nous joindre :

Profession Photographe

9 rue Ville Close

61130 Bellême

redaction@profession-photographe.com

Tél : 09 53 28 46 26

***************

Régie publicitaire 

publicite@profession-photographe.com

Tél : 09 53 28 46 26

 

Share

17 commentaires

  1. GRATTARD Alain

    Bonjour,

    si un jour mes photographies vous semble intéressante, pour une quelconque publication, j’avoue que j’en serais assez fier.

    Tout photographe enfin plus pour mon cas, fabrique une image pour là montrer et espère en retour avoir une satisfaction de ceux qui l’ont apprécié …

    Mais en attendant cela, je vais promouvoir votre journal .

    Alain GRATTARD
    (fondateur de Pentaxkpark)

  2. Michel RIEHL

    Pour ma part je souhaite bon vent et longue vie à cette nouvelle revue !…

    Photographiquement vôtre!

    Michel RIEHL

  3. lansard

    longue vie à votre magazine qui j’espère remettra un peu les pendules à l’heure
    Pas sûr que les photographes aient encore les moyens de s’abonner
    bien à vous

    1. Pascal Quittemelle

      27,00 euros pour un an !

  4. Bessiere Franck

    Bravo pour votre initiative, ça mérite au moins l’abonnement!!

    1. Pascal Quittemelle

      Merci !

  5. poitineau mélanie

    ENFIN !
    Apprendre le métier de photographe est bien compliqué moralement de nos jours à force de devoir entendre que le métier de photographe n’a plus de débouché et que les écoles formes de futur chômeur !
    Merci !!! Une lecture qui fait du bien et très prochainement une nouvelle abonnée pour ma part !

    1. Gerard Changeux

      Mélanie ! Il ne faut pas dire que la photo n’a plus de débouchés, bien au contraire ! Plus le matériel professionnel évolue plus il y a des débouchés, je veux dire que plus on fait la différence avec les foules d’amateurs qui sont équipés de leur téléphone et font des photos ! Il faut juste bien choisir son secteur, trouver une niche de marché, et si possible être le meilleur dans sa niche.
      Côté ecoles ! il faut oublier l’éducation nationale qui est toujours en retard de 36 wagons, et trouver des endroits ( si ça existe ?) qui utilisent le dernier matériel sorti de la gamme professionnelle, comme par exemple pour Canon, le 1DX.
      Si l’enseignement est fait avec un boitier acheté en promo chez Auchan ou Carrefour, effectivement ce n’est pas la peine !
      Notre métier évolue. Il y a 30 ans quand on avait fait la photo, on faisait ( ou on envoyait au labo ) un tirage, et le boulot était fini ! Aujourd hui on a fait le 1/10eme du travail, et on continue sur l’ordinateur, la photogravure, la mise en pages, le montage vidéo… et tant d’autres choses !…
      Au contraire nous avons une chance inouïe et faisons un métier fantastique !
      J’ai fait 2 ou 3 fois le tour du monde, séjourné dans plein de pays, rencontré des hommes et des femmes de tous les milieux ! Quel autre métier aurait pû me permettre celà ? Il va me falloir encore au moins 3 ou 4 vies pour faire tous les projets que j’ai en réserve !
      Non Mélanie, il ne faut pas abandonner ! Tu vas trouver ta voie et être une photographe comblée !
      Bon courage.
      Gérard

      1. Jean-Pierre AUBERT

        Bonsoir ! Je pense que l’école Louis Lumière n’est en retard de 36 wagons !
        Une simple mise au point d’un ancien élève (ex photographe publicitaire, qui fut Secrétaire de l’ANPPM et membre du Bureau Directeur des Photographes Pros de l’Ile de France et Expert Judiciaire).
        Cordialement. Jean-Pierre AUBERT.

        1. François Jonniaux

          Bonjour,
          Tant mieux – et heureusement) pour l’école Louis Lumière.
          Pour le lycée professionnel Blaise Pascal, c’est grâce à l’équipe pédagogique et à un commerçant compréhensif que les élèves reçoivent un appareil « entrée de gamme » à chaque nouvelle promo… C’est n’est pas luxueux, certes, mais avec le peu de moyens que dispense l’Education nationale dont dispose ce lycée, c’est déjà beaucoup !
          F. Jonniaux (membre du jury Bac pro photo, UPP, FPF et du CA de l’UNPACT).

  6. Dunand Patrick

    Bien que possédant mon CAP de photographe, je n’ai pu pratiquer cette activité professionnellement à temps complet, mais j’ai toujours soutenu les photographes professionnels, même à mon travail où je m’ingénie à faire travailler des pros plutôt que d’effectuer moi-même les prises de vues, même si j’en fais par passion et à chaque fois qu’elles sont utilisées celles-ci sont signées ; y compris pour les pros, j’ai depuis longtemps bataillé contre la notion de D.R et, aujourd’hui, toutes les publications de mon entreprise n’y ont pas recours.
    J’ai reçu votre trimestriel, je le trouve complet et agréable à lire. Je défends depuis toujours la notion de professionnels et cet outil qu’est votre revue y participera aussi.
    Je pense m’abonner pour tout dire.
    Quant à Mélanie, continues dans cette voie, la photographie est un beau métier et qui sait, peut-être que je te ferai travailler !!!

    1. Pascal Quittemelle

      Merci Patrick pour votre soutien et surtout pour le respect du travail des photographes. Nous espérons vous compter parmi nos prochains abonnés.

  7. Quentin L.

    Bonjour à vous.
    Un petit commentaire ne faisant jamais de mal je tenais à le faire.;-)
    Après notre rencontre de dimanche, j’ai voulu feuilleter votre magazine….et je l’ai DE-VO-RE !!!! Enfin du concret, des études de cas, des conseils et la défense du métier. Félicitations! Avec autant d’atouts votre magazine va devenir un « Must Have » sous peu! En attendant je file m’abonner et je m’empresse de relayer l’info de l’existence de cette « mine ».
    Bon vent, belle mer ….
    Quentin.

  8. paumard

    longue vie a ce magazine, et même en qualité de photographe non pro, j’y jetterais un oeil

    merci

  9. alain

    Bjr,

    Gerard, vous faites fausse route, l’enseignement avec le boitier dernier cri est absolument inutile, ce qui compte ce sont la qualité de l’enseignement, les bases indispensables et la capacité a fairedes recherches photographiques ensuite. le matériel change tout le temps, les bases restent…
    Et les principes de même. savoir travailler et utiliser ses capacités est bien plus important et pérenne que de posséder dans son armoire le dernier cri du matériel qui se périme en un an…
    votre commentaire concernant le matériel des écoles parait issu d’un discours commercial d’un fabricant photographique.
    Ceci n’est pas personnel, mais concerne juste votre commentaire.

    A part cela je suis heureux que cette revue existe enfin !
    :-)

  10. Dunand Patrick

    A chaque fois que je découvre le magazine dans ma boîte aux lettres, je suis ravi. Mais c’est sa lecture qui me fait aimer ce magazine et j’y retrouve tout ce qui interpelle le monde de la photographie.
    Bel ouvrage qui se fait l’échos d’une profession bien cabossée aujourd’hui !
    Patrick

    1. Pascal Quittemelle

      Merci Patrick pour vos encouragements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *